26 décembre 2013

Noste casso

Alas espartidas persús lo portalat, Be'u coneishen de luenh per tot lo bordalat. Prosejant-se tot dia dab lo tron de l'Ania, Que desglara los ans shens cap de litania.   Ancorat au pregon per arrasics d'aunor Que s'anina au sorelh los huelhòts de claror E que serva au corau las nharradas deu vent, Lo pericle escosent, lo nhac deu hred mordent.   Au temps de Marteror e deus purmèrs brumalhs, Que s'aubura croishit com un espaurugalh A s'espiar lo linçòu de huelha còr-herit.   Omprèra deu present... [Lire la suite]
Posté par cristau à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 décembre 2013

Cèpes 2013, vers un automne petit bras d'edulis ?

    Nous voici bientôt rendus via le solstice aux réjouissances de fin d'année où nombre d'entre nous partageront sans doute quelques conserves millésime 2013. Après avoir tiré un trait sur aereus et aestivalis bien avant la Toussaint, le jour approche où, l'hiver cessant toute production, il nous faudra aussi abandonner la saison d'edulis à l'article de l'histoire. Faut-il y voir les méfaits d'un mois de novembre extrêmement pluvieux et à l'ensoleillement peau de chagrin, à ce jour et malgré une nette... [Lire la suite]
Posté par cristau à 00:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 novembre 2013

Cèpes 2013 : Novembre a sonné le glas de nos folles espérances...

Si en mycologie les choses ne sont jamais véritablement figées ni les saisons "mortes", au soir de ce troisième week-end de novembre, après avoir très longtemps repoussé les limites de l'espérance, bien au-delà du raisonnable, tout en n'excluant pas quelques surprises pour les plus chanceux, on peut tenir pour certaine l'extinction de la saison des cèpes noirs et cèpes d'été, millésime 2013. Pour les semaines qui restent, tous nos espoirs se reportent sur le cèpe de Bordeaux. À vrai dire, depuis le week-end dernier je n'y croyais... [Lire la suite]
09 novembre 2013

Le pied...

Ce matin, en survolant les gros tîtres de la presse locale mon regard accrocha sur une photo de Jacques Pédéhontaa... Où l'on apprenait que l'inénarrable maire de Laas, est allé rejoindre Jean Lassalle, le député des vallées basco-béarnaises, dans sa marche pédestre "à la rencontre des français". Tout deux convergeant en Bretagne, je m'amusai à l'idée que sur un coup de tête ils rejoindraient peut-être le Transat* en double à la nage. À moins qu'ils ne préférassent embarquer pour le Vendée-Globe chez leur ancien... [Lire la suite]
02 novembre 2013

Des "dérapages"...

Ce que nous appelons béatement "dérapage" est cet intervalle où l'individu, simple mortel ou politique, abandonnant le masque du discours convenu et des civilités, laisse transpirer la laideur répugnante de ses pensées profondes. Pour le simple mortel, la sincérité relève le plus souvent des conversations privées ou de comptoir, à l'emporte-pièce. Le politique lui, sait pertinemment que laisser filtrer ses passions, de préférence les plus haïssables, lui attire immédiatement la sympathie des masses silencieuses qui dans le cadre privé... [Lire la suite]
31 octobre 2013

Cèpes 2013 : La messe est-elle dite ?

En ce soir d'octobre, quand depuis quelques jours, sous l'azur immuable du ciel s'instille un air plus vif qui blanchit nos guérets, force est de reconnaître que les dernières semaines se sont avérées particulièrement ingrates envers les chercheurs de nombreuses régions de plaine, n'offrant que de rares cèpes isolés aux plus heureux et acharnés. Des apports hydriques trop disparates et insignifiants dans un contexte de flux de sud très chaud et sec prolongé restent l'explication la plus recevable à cette période d'indigence fongique.... [Lire la suite]
Posté par cristau à 20:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 octobre 2013

Cèpes 2013 : entre espérance et scepticisme...

Dévalé de derrière les fagots, ce soir on peut considérer que le premier coup de semonce de l'hiver 2013-2014 est derrière nous... Cette fois, contrairement aux derniers mois d'octobre, la plupart d'entre nous ont échappé aux gelées précoces tant redoutées sur les terrres d'élection des aestivalis et des aereus. Pour l'essentiel les gelées blanches ont affecté les régions où viennent les cèpes de Bordeaux, espèce nettement plus cryophile et dont nous savons qu'une ou deux nuits flirtant avec la barre du zéro degrés constituent souvent... [Lire la suite]
Posté par cristau à 23:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2013

Le rouge-gorge

Ce soir, dans la paix du couchant, le soleil réfractait ses tons ambrés à travers les cirrus grisonnants. Je rentrai placidement à Hauguernes, rasséréné par une longue promenade dans la campagne béarnaise d'octobre. Soudain, comme j'arrivai à une croisée de petites routes vicinales, le mugissement d'un véhicule en furie me mit en alerte. Je m'arrêtai sur l'accotement devant l'impétuosité d'une conductrice surgissant d'un virage au volant d'une grosse berline noire. Puis je repris mon avance, quelque peu décontenancé et songeur,... [Lire la suite]
Posté par cristau à 22:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 octobre 2013

Cèpes 2013 : les derniers orages autorisent tous les espoirs...

    Bonsoir à tous, L'attente aura été longue, fébrile, et les promesses d'averses souvent non tenues. Hier après-midi localement, dans le courant de la soirée ou en fin de nuit plus assurément, les lourds cumulonimbus échafaudés par la chaleur effrontée de ces dernières semaines ont fini par se délester de leurs tonnes d'eau sur nos contrées. Alors que la dernière pousse, celle-là même qui donna à 2013 de passer en quelques jours du statut d'année fongique sinistrée à celui d'un millésime d'excellence, livre ses... [Lire la suite]
27 septembre 2013

Cèpes : Septembre 2013 met du bonheur plein nos paniers...

On se pince encore pour y croire, tant l'hiver et le printemps avaient profondément ancré le pessimisme dans les esprits, pourtant, cette dernière semaine de septembre atteste le prodige rendu possible mais pas encore acquis par un été très chaud et sec et que nous étions alors quelques uns à évoquer du bout des lèvres. Alors qu'en de nombreux endroits les précipitations des deux premières décades avaient semblé trop disparates et quantitativement justes pour l'autoriser, depuis dimanche, presque sans coup férir, voila que les... [Lire la suite]