25 janvier 2012

Pourquoi malgré tout, nul n'effacera Mai 1968...

De plus en plus de collègues, notamment ceux marqués plus à gauche encore que moi, se rallient à ma position que finalement mai 68 fut l'année zéro du chaos en France et que dans beaucoup de métiers, dans notre vie de tous les jours, nous nous heurtons tous de plus en plus aux dysfonctionnements et difficultés inextricables, exténuantes et à bien des égards insurmontables que cette destructuration sociale, familiale et ce renversement de valeurs ont générés et qu'une fuite en avant dans les expérimentations fumeuses et hasardeuses,... [Lire la suite]