03 janvier 2016

Saison des champignons 2015 : l'exceptionnel tient souvent plus aux détails qu'aux chiffres bruts...

Adishatz, À l'heure où j'écris, la saison des champignons 2015 n'a peut-être pas encore fini de nous épater. C'est qu'après la grande douceur et l'extrême sécheresse du mois de décembre, le retour de la pluie en abondance, en l'absence de froid, pourrait favoriser l'avènement de quelques Marterouëts (boletus edulis) retardataires dans les places les mieux exposées. Un printemps des mousserons en fanfare...     Avant de nous attarder longuement sur les cèpes, dressons l'état des lieux des "Classiques du Printemps".... [Lire la suite]

17 octobre 2015

Saison des cèpes 2015, l'ah glas glas de nos espérances...

Adishatz, La lumière décroît, les jours s'effacent, les phases lunaires se succèdent et n'y changent rien pour ceux qui veulent y croire, depuis près de deux mois maintenant, les pluies insuffisantes et la fraîcheur insistante ont sensiblement ralenti l'avance des cèpes dans de nombreux secteurs, ce qui illustre la prépondérance du facteur climatique dans les cycles fongiques. Il y a peu je vous disais mon espérance en une hausse significative et salutaire des températures dans le courant du mois d'octobre... [Lire la suite]
06 octobre 2015

Saison des cèpes 2015, septembre a joué à chamboule-tout...

Adishatz, Les saisons de cèpes ne s'affranchissent pas des lois de nature qui veulent que les mécanismes les mieux huilés peuvent subitement ou subrepticement se gripper comme le carrosse se transforme en citrouille. Pour filer la métaphore sportive je dirais qu'à cet instant, le millésime 2015 n'a pas concrétisé en chiffres les espérances qu'une première mi-temps exceptionnelle avait légitimées, du moins dans les territoires de mon ressort. À y regarder de plus près, la situation en ce début d'automne est on ne peut plus... [Lire la suite]
26 août 2015

Saison des champignons 2015, les cèpes défient l'été à la Saint Jean...

Adishatz, Je me souviens d'un temps très ancien, profondément enfoui dans les soubassements de mon existence, où de délectables petites poires jaunes, à peine tâchées de rose ou de rouge, donnaient le coup d'envoi de l'été, cet intervalle de bonheur et d'insouciance qui rythme l'enfance des hommes. Chaque année, au solstice de juin, mes grand-parents m'envoyaient cueillir ces fruits succulents et jûteux à l'ombre du grand figuier derrière la citerne, dans un bourdonnement incessant et presque enivrant de... [Lire la suite]
11 août 2015

Cèpes 2015 : un printemps exceptionnel pour de très grandes espérances...

Adishatz, Au train où vont les saisons je n'aurai bientôt plus assez de superlatifs pour caractériser l'allant de ces cèpes qui nous époustouflent et nous enthousiasment chaque année un peu plus. C'est si vrai qu'après avoir établi un record de précocité le 18 avril, le printemps 2015 est entré résolument dans les annales sans jamais fléchir. Désormais, ceux d'entre vous qui font l'impasse sur le versant printanier de la saison sauront à quoi s'en tenir. Sous certaines conditions un printemps peut être d'une productivité propre à... [Lire la suite]
28 avril 2015

Saison des champignons 2015, les cèpes démarrent au quart de tour...

Adishatz, Le mois de mars très frais, sombre, fréquemment pluvieux dans la continuité de l'hiver nous avait laissé perplexes à l'aube de la nouvelle saison des cèpes, même si, comme 2014 l'a brillamment démontré, un hiver très pluvieux n'impacte pas négativement les cèpes si le printemps suivant est suffisamment ensoleillé et chaud... Soudain, début avril, l'irruption de la chaleur qui a atteint son point culminant le 14 avec 30 degrés à l'ombre sous un soleil de plomb, a radicalement changé la donne en asséchant et élevant... [Lire la suite]
Posté par cristau à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 avril 2015

Saison des champignons 2015, les morilles remontent la pente...

Adishatz, L'attente aura été longue, très longue, interminable et fébrile même, après un hiver un peu plus froid que la moyenne au pied des Pyrénées, surtout en première quinzaine de février, et un mois de mars désespérément pluvieux et frais. Alors que les dernières mitres rescapées sont subclaquantes à très basse altitude, on peut désormais s'accorder pour dire que le millésime 2015 atteste un rebond des effectifs, après deux années en berne et un cru 2014 catastrophique, du moins c'est ce qui ressort des places où je procède à... [Lire la suite]
19 février 2015

Saison des champignons 2015, la vague de froid de février nous laisse un peu sur notre faim...

Adishatz, Alors que l'hiver 2014-2015 touche à sa fin, même si son oeuvre n'est pas encore achevée, il peut en effet faire (très) froid en mars, surtout en première quinzaine, et geler jusque fin avril, force est de constater que le bilan en est mitigé. Certes, nous avons comptabilisé beaucoup plus de gelées que l'an dernier, c'est un bon point, et la neige a tenu plusieurs jours sur nos coteaux en première décade de février, preuve d'un froid sérieux, comme celui qui a sévi fin décembre. Hélas, la fin de cette vague de froid a... [Lire la suite]
10 février 2015

Données climatiques hivernales de 1984 à 2015, Chemin de Hauguernes à Salies de Béarn

Adishatz, À quelques semaines de la saison des morilles, je vous poste un petit tableau récapitulatif des données chiffrées collectées par mes soins, portant sur les hivers 1984-1985 à 2014-2015 au fond de mon chemin de Hauguernes à Salies de Béarn... Nous savons combien l'hiver impacte notre saison fongique. En préambule à la lecture des chiffres assortis de quelques observations personnelles il me semblait nécessaire d'apporter les précisions suivantes :1 En météorologie/climatologie la saison dite... [Lire la suite]
31 janvier 2015

Essai de projection fongique 2015 (actualisation du 31 janvier...)

Adishatz a tots, La saison 2014 qui vient de s'achever, crée un précédent dans l'histoire de la mycologie "maison" et de terrain des quarante dernières années en déjouant totalement, qui s'en plaindra, les projections pessimistes que j'avais publiées il y a quelques mois devant un hiver désespérément, obstinément doux. Encore qu'il y a des disparités à l'intérieur de zones et de terroirs proches voire limitrophes (certains confrères distants de moins de 100 kilomètres ont traversé une saison au mieux médiocre), démonstration... [Lire la suite]