08 décembre 2019

saison des cèpes 2019 : retraite au bain marri

Adishatz, J'écris souvent des champignons, et plus particulièrement des cèpes, à la croisée des chemins entre la connaissance et la passion. Et si la seconde est intacte, la première reste à consolider. Les jours qui ont suivi mon précédent article n'ont marqué aucune inflexion significative dans la marche de la saison, les cèpes thermophiles continuant à se montrer en petites troupes et de façon très localisée. Seule la journée du 25 octobre rompt l'atonie ambiante en donnant à voir les tout premiers bouchons de Marterouëts de... [Lire la suite]

21 octobre 2019

Cèpes 2019 : un début d'automne au compte-gouttes...

Adishatz, Voilà bien trois semaines que je retarde le moment où je m'adresserais de nouveau à vous. Et j'en profite pour remercier toutes les personnes qui restent fidèles à mes publications dans les années fastueuses comme dans l'indigence présente. Bien que je ne manque jamais de matière pour alimenter mes réflexions il faut bien convenir qu'en cette année 2019 finissante les bois béarnais et sud gascons, à quelques exceptions près font tout leur possible pour décourager les passions. Septembre s'en est allé sans un cèpe dans... [Lire la suite]
13 septembre 2019

Cèpes 2019 : un été à la fortune du chaud...

Adishatz, Difficile de parler champignons devant un monde qui prend feu au fur et à mesure qu'il gravit les marches de l'enfer. L'été que nous laissons derrière nous ne laisse guère de doutes sur le fait que nous avancions à grand pas vers l'horreur climatique et je suis presque un peu gêné de vous relater les derniers mois de notre saison fongique dans ces conditions. Curieusement l'ouest du Béarn n'a été affecté que très temporairement et à la marge par les deux vagues de chaleurs monstrueuses qui ont fait voler en éclat le... [Lire la suite]
08 juillet 2019

Cèpes 2019 : Heureux si comme un écureuil...

Adishatz, Heureux si comme un écureuil tu as fait quelques réserves... Si vous avez aimé le printemps 2018 des cèpes en Sud-Aquitaine, vous allez adorer ma narration du millésime 2019. Pourtant, à la fin du mois de mars, tous les espoirs étaient permis. La deuxième partie du mois de février avait été très ensoleillée et remarquablement douce, sur cette lancée, mars s'était avéré plutôt sec et la chaleur s'était invitée en dernière décade. Dans ces conditions je n'excluais pas de voir poindre les tout premiers cèpes d'été vers la... [Lire la suite]