19 janvier 2013

Mousseron de janvier...

Il pleuvait, les ruisseaux avaient découché et nos chemins de campagne, d'ordinaire si engageants, n'étaient qu'ornières et flaques d'eau, en cet hiver tout pluie et gadoue. Pourtant je n'y tenais plus, après plus de 10 jours à garder la maison dus aux intempéries, le besoin de me dégourdir était comme aiguisé par cette intuition qui me dictait de retourner sur l'emplacement où j'avais trouvé les mousserons de printemps le 16 décembre 2012. Il s'agissait avant tout de soumettre certaines hypothèses à l'épreuve du terrain : la... [Lire la suite]