12 juin 2019

Morilles 2019 en Béarn des Arribères, une saison sauvée des eaux...

Adishatz, Des berges totalement décapées, dévastées et retaillées, des arbres de tout gabarit arrachés et emportés sur des centaines de mètres puis plaqués pêle mêle contre leurs congénères miraculeusement restés debout, des tonnes de sable, de graviers et de galets soulevés par l'onde en furie et déposés au beau milieu des meilleures places, c'est peu dire que j'ai longtemps redouté le pire en découvrant le spectacle de ma ripisylve dans les premiers jours de mars. Comment le mycélium des morilles avait-il pu survivre à un tel... [Lire la suite]