02 août 2016

Saison des cèpes : 2016 multiplie les prodiges envers et surtout contre tout...

  Adishatz, Le mois de juillet 2016 s'en est allé, laissant derrière lui une végétation exsangue et les paysages de mes coteaux où le vert peu à peu le cède à la paille. Contraste saisissant avec la luxuriance générée par les excès de pluie du printemps et des deux premières décades de juin. La deuxième quinzaine de juillet s'est avérée très sèche, 8 millimètres de pluie seulement en cumulé depuis le 14, dont 5 tombés en moins de 5 minutes sous un orage consécutif à la vague de chaleur torride qui a vu la plupart des... [Lire la suite]

06 mars 2016

Essai de projection fongique 2016 (au 6 mars 2016...)

Adishatz a tots, La saison 2015 qui m'aura délivré son dernier cèpe d'été le 9 janvier, pulvérisant son propre record du 31 décembre (un edulis) et laissant désormais à plus de 15 jours l'ancien record de 1989 pour l'espèce estivale, a surpris les observateurs de par son démarrage précoce et l'intensité exceptionnelle de son premier semestre, même si la rigueur de l'hiver et la vague de froid de la première décade de février étaient de bons présages. Quoi que la sécheresse qui a prédominé à partir de l'été et... [Lire la suite]
10 novembre 2014

Cèpes 2014 : La der des der ?

Adishatz, En d'autres temps, à l'époque où nous sommes rendus de l'année, l'habitude inclinerait le quêteur de cèpes (hormis les heureux qui comptent quelques edulis dans leur paysage), suspendant le panier à une solive, et, habité de mille et un souvenirs précieux, à entrer quiètement en hivernage, jusqu'au temps des premières violettes, des morilles et des mousserons. Mais aujourd'hui, cet usage pourrait bien ne pas s'avérer très judicieux et nous avons de solides raisons de ne pas relâcher la vigilance sur nos bois.... [Lire la suite]
Posté par cristau à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2011

2006, année du cèpe ! (mémoire des grands jours...)

Qu'importe si plus d'un milliard de chinois tiennent 2006 pour année du cochon, du lard, de la chèvre, du chou, enfin que sais-je ! Pour ma part, ne leur en déplaise, je dépose ci-dessous la preuve que ce fut l'année du cèpe.   L'entame de saison fut prometteuse. Dès le 8 mai, 8 jours seulement après que l'intraitable hiver 2005-2006 a rendu sa dernière gelée, les trois premiers cèpes d'été sourdaient fièrement de terre sous les châtaigniers de Hournèu. J'en trouvai, quoiqu'en petit nombre, tout au long des jours et des... [Lire la suite]