Photos liées au tag 'Tricholome de la Saint George'

Voir toutes les photos
20 avril 2016

"Jesus"* de Riule e la multiplicacion deus mossarons / "Jésus" de Rioule et la multiplication des mousserons...

Adishatz, Que me'n tornavi dimenge vrèspe peus caminòts deus costalats, d'aver hèit vesita a las paucas maurilhas de l'an. E que'm pensavi dab degrèu aus mossarons qui lhèu non vienoren pas au rende-ve dab la prima peu purmèr còp despuish mei de dètz ans. Just s'avèvi pujat l'arpalhon de Labor, qu'avisèi au "Jesus" de Riule qui m'arribava de cap suu camin, permor qu'èra l'òra de passejar la caniula. Qu'avièm drin de prosei, de bitsègas e de parpalhòus, d'aqueth primtemps qui sap shens que plàver, deu vent hred qui'ns... [Lire la suite]

23 avril 2014

2014 : un printemps des mousserons en sol mineur...

Bonsoir à tous, Alors que le mois d'avril sur le départ livre ses dernières morilles aux plus chanceux dans les ripisylves des vallées que l'ombre des frênes et la fraîcheur des ondes ont jusque là préservées des ardeurs du soleil, et que les premières amanites verruqueuses claironnent sur les orées l'arrivée prochaine des premiers cèpes de mai, nous avons de solides raisons de penser que Saint George 2014 n'égaiera pas nos tables de ces exquises omelettes aux mousserons qui faisaient jadis le lustre du 23 avril. De fait, la... [Lire la suite]
18 mai 2013

Mousserons de nuit...

Rejoignant ma bonne vieille ville de Pau, hier soir, après plus de deux mois d'absence contrainte, vers 23h15 je me lançais à travers les artères du chef-lieu béarnais, en vue d'écluser quelques pintes au comptoir du Garage... D'emblée il m'apparut que la crise avait imprimé sa marque dans ces paysages suburbains si familiers. Les faubourgs de la cité étaient ceints d'une ample robe de verdure dont l'inhabituel n'était pas pour déplaire au naturaliste que je suis. Du reste, comme propédeutique, l'insolite eut l'heur d'éveiller mon... [Lire la suite]
01 mai 2013

Mousseronnière Cambòt, le prodige intrigue toujours...

Ceux qui me lisent s'en souviennent, le 16 décembre 2012, au crépuscule d'un automne ténébreux et boueux, où tout prédisposait corps et âmes aux festivités de Noël puis à l'hivernage, une mousseronnière anachronique et prodigieuse a fait irruption dans ma petite vie de naturaliste attentionné en disposant au pied d'une aubépine, près d'une petite route de l'Entre-deux-Gaves, une dizaine de mousserons bonhommes et colorés, transfigurant fortuitement un après-midi de promenade maussade et sollicitant mes... [Lire la suite]
22 février 2013

Le mousseron, ce petit "bonhomme de chemins"...

Février indolent a égayé de ses premières jonquilles et primevères les parcs et les bois clairs. Là, de leur rose gracile les érythrones détonnent sur la jonchée du dernier automne et le concert des oiseaux enfle dans les taillis où blanchissent les prunelliers. La nature en éveil ébranle son ballet et dans quelques semaines le chercheur de champignons initiera avec morilles et mousserons un nouveau chapître de son livre. Si la quête des premières, notamment "blondes" et "grises", presque toujours le long des cours d'eau peuplés de... [Lire la suite]
10 février 2013

Le fabuleux hiver des mousserons...

Faut-il y voir la signature des pluies diluviennes et des giboulées de grésil entrecoupées de gelées blanches qui assortissent la basse-saison depuis le mois de novembre et font peut-être qu'ils se croient en avril, mes verts coteaux de l'Entre-deux-gaves traversent un hiver exceptionnel dû au réveil inespéré d'un de nos joyaux de la fonge, le mousseron de printemps, calocybe gambosa. En effet, alors qu'une autre pousse sporadique m'a été rapportée courant-janvier dans l'Entre-deux-Gaves, la petite... [Lire la suite]
19 janvier 2013

Mousseron de janvier...

Il pleuvait, les ruisseaux avaient découché et nos chemins de campagne, d'ordinaire si engageants, n'étaient qu'ornières et flaques d'eau, en cet hiver tout pluie et gadoue. Pourtant je n'y tenais plus, après plus de 10 jours à garder la maison dus aux intempéries, le besoin de me dégourdir était comme aiguisé par cette intuition qui me dictait de retourner sur l'emplacement où j'avais trouvé les mousserons de printemps le 16 décembre 2012. Il s'agissait avant tout de soumettre certaines hypothèses à l'épreuve du terrain : la... [Lire la suite]
16 décembre 2012

Des mousserons de printemps pour Noël 2012...

        Des mousserons pour Noël...   Etait-ce le soleil radieux, le ciel azur où voguaient de rares vaisseaux blancs en langue de chat, ou encore ce souffle délicieux qui flattait mon visage et caressait mes cheveux ? À l'ouverture des volets, un élan printanier squattait les premières heures de ce dimanche 16 décembre 2012.   Ayant depuis longtemps abdiqué tout espoir de cueillette, en début d'après-midi je me lançai dans une de mes marches sportives hivernales, dont l'objectif, outre... [Lire la suite]