04 février 2018

Hialat perdut / Réseau perdu

La nueit que's minjava aqueth dia hred e emplogit de genèr. Que me'n tornavi en m'esdeburant. Dab los contravents barrats, los ostaus deu vesiat qu'èran com los lugrans estupats d'un mondòt desanat e sonque las autòs qui esliçavan suus camins que hasèn drin de lutz en descampa. E que cadoi lavetz, plen de nostalgia, hens los sovièrs luenhècs deu temps mainadèc. Que vedoi a la Laurença de Feugàs, l'aubergista deu quartièr, suu solar de l'ostau, bèra dauna deu pèu blanc escricada e arcuelhiva, qui hasè quate istuèras dab tots los qui... [Lire la suite]

26 décembre 2017

Le temps de l'année 2017 à Salies de Béarn

Janvier : Sur la lancée des derniers jours de décembre, le temps est resté sec quoique particulièrement brumeux ou grisâtre, mais surtout bien froid jusqu'au 9 janvier inclus. Si les niveaux atteints ne sont pas exceptionnels le gel nocturne fut continu sur la période, avec 4 gelées s'abaissant à -5 et -6 degrés du 5 au 9, et des températures maximales généralement comprises entre 2 et 5 degrés, hormi une valeur à 6 degrés le 5 janvier. Le temps se dégrade temporairement mais sensiblement du 10 au 16 janvier. 75 mm... [Lire la suite]
01 janvier 2017

le temps de l'année 2016 à Salies de Béarn

Le temps de l'année 2016 à Salies de Béarn   Du 1er au 22 janvier : Dans le sillage de la timide dégradation opérée dans la journée du 31 décembre 2015, les premiers jours de 2016 ont ouvert un boulevard à un très puissant flux zonal, les passages fortement pluvieux et venteux s'enchainant à un rythme infernal entre le 1er et le 15, offrant un cumul impressionnant de 94,5 mm entre le 1er et le 8, et de 67 mm entre le 9 et le 15 janvier. La période du 16 au 22 s'avéra plus variable, alternant quelques journées sèches et... [Lire la suite]
05 septembre 2016

Un aniversari hestejat de com cau / Un anniversaire dûment célébré

Au perhons de la societat tradicionau biarnesa d'un còp èra, los trèits de caractèr qu'èran mei salhents au par de uei e de quant, çò d'avienut qu'èra avienut e mancar a la paraula balhada, un escarni. Totun la fiertat de cadun, quan passava las hitas, que's trobava a còps ahrescada. Cada cinc de setème que solevam aplegà'ns a Haut-Bernés purmèr d'anar celebrar l'aniversari deu Pèir de Camogran, qui èra a l'encòp lo cap de casa e l'ajòu, de cap tau Bascoat o de la montanha. Rite familhau qui s'avienè lavetz... [Lire la suite]
13 juin 2016

Salies de béarn, Terre d'Orchidées

Adishatz, Comment peut-on se dire fondu de nature et ne pas s'arrêter un temps devant la beauté singulière des orchidées ! Encore que, en ces temps veules de green washing décomplexé, beaucoup trouvent habile de proclamer urbi et orbi un amour indéfectible et désintéressé de la nature et des fleurs qui lui tiennent lieu de devanture, pour mieux entrer dans le temple et profaner. Pour ma part, mon intérêt pour la botanique s'est affirmé et structuré au tout début des années 2000, à partir de... [Lire la suite]
26 février 2016

L'ajòu, (Pèir de Camogran) / Mon grand-père (Pierre Camougrand)

L'ajòu (Pèir de Camogran) Que'u trobavi devath deu hangar au carrinquet de la sega. Lo cèu qu'èra gris, escur, emplogit, de totas parts las tòlas que s'esgotavan en aqueth vrèspe de novème. En bèth escalhar lenha tà har buscalhs peu larèr, Pèir de Camogran, l'ajòu, que'm devisava, en hant lusir l'arnaut, de las berors, de las enigmas e deus enjòcs deu monde. Que sabè suu tèit deu hangar la musica de l'aigat o de la plogina e que m'ensenhava ric per ric los crums e las nublas dab lo nom latin. Au cant que'm disè lo nom deus ausèths... [Lire la suite]

31 décembre 2015

L'année météorologique 2015 à Salies de Béarn...

Adishatz, Au moment de quitter 2015, deux sentiments contradictoires et aiguisés disputent mon humeur. Inquiétude, devant les déraillements grandissants, frénétiques et tendant à se généraliser du climat de notre bonne vieille planète négligée et malmenée depuis des siècles par des schémas économiques court-termistes, égoïstes et inconséquents et qui inclineraient à penser qu'il serait trop tard. Espérance, espérance folle, mais espérance tout de même, contre toutes les forces de l'inertie, tous ceux, la multitude, qui nous... [Lire la suite]
14 juillet 2015

Vielhas credenças deu terrador suu compte de la periclada / Vieilles croyances du terroir sur le compte de l'orage

Adishatz a tots, Per aquestes dias de gaumàs e de sequèra, l'estiu deu blòg que s'òrb sus un tema d'actualitat e qui'm pensavi de bèra pausa enlà, las vielhas supersticions paisanas au torn de la periclada. La rason d'aqueste article n'ei pas d'arríder-se'n com torçuts deus qui'ns davantejèn sus tèrra e qui sovent n'avèn pas las coneishenças scientificas basicas ni la meteò a la télé o sus Internet tot dia. Pr'aquò lo temps de l'endedia e de l'an qu'èra tad eths ua question de susvita economica o de... [Lire la suite]
28 mai 2015

La parada/ La parade

La parada Qu'eram per la fin deu més de julh o au principi deu més d'aost de 1940. Un matin, qu'èri dab la hemna aucupat a desterrar las patatas. Peu torn de las nau, qu'entenom a ua brossida qui s'esperlongava, motors que bronivan de contunh de cap au caminau. De segur, aquò nos estonava mes n'aurem pas pensat de bera pausa çò qui èra de hèit. En aqueras la mair qui èra demorada a casa que'm vienó cercar : "çà-i donc véder los Alemands a passar !" Purmèr qu'avoi l'idea de non pas destorbà'm. Puish que'm pensèi qu'avèvi d'anar... [Lire la suite]
Posté par cristau à 12:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mai 2015

Un cèth entà la moleta/ Un cèpe pour l'omelette

    Los cèths que son ancorats au perhons de la cultura locau e familhau. E la lor aparida qu'èra gueitada de longas per tot l'ahitau. De tira qui la novela e l'arribava, Armand Bourgeois, lo regent, seguint l'escòla panada, que'ns miava capvath los bòscs e los prats deu vesiat, un vrèspe, e la classa unica que s'amassava tot çò qui la sason e auheriva de minjader, castanhas, amoras, cèths... Un dia, qu'èra per ua autonada de sequèra, Mossur lo regent que s'avè hèit seguir tot çò qui hasè hrèita entà... [Lire la suite]