29 juin 2021

Que les girolles y aillent si les cèpes n'y peuvent aller...

Adishatz, Il y a quelque chose de grippé et finalement d'assez inquiétant en ce début de saison 2021 des cèpes dans nos terres béarnaises. Non pas tant que le premier aestivalis me soit apparu le 28 mai, mais surtout que depuis les chapeaux peuvent passer plus de dix jours sans se montrer et les rares pousses sont pour l'instant particulièrement éphémères et modestes. Je signale au passage, pour ceux qui ne fréquentent guère les réseaux sociaux et les forums dédiés que dès les derniers jours d'avril et début mai on a pu voir... [Lire la suite]