11 août 2020

Randonnée à Barlagne et Ichèus du 8 juillet 2020

Adishatz, Dans la dystopie où le présent verse, si l'homme ne succombe pas en totalité à la somme des périls qu'il a mis en train, je veux croire que l'étincelle de vie rejaillira de quelque site enchanteur et haut perché des Alpes, du Massif Central, ou de nos si belles Pyrénées. L'altitude étant dans un futur plus ou moins proche envahie par des millions de réfugiés climatiques chassés des plaines par les intempéries dévastatrices, la pollution et la canicule meurtrières, sans oublier les virus dont les capacités de nuisance sont... [Lire la suite]

02 août 2020

Saison des champignons 2020 : Les cèpes se remplument !

Adishatz, Ils n'ont pas attendu le 11 pour se déconfiner. Dès le 9 mai les premiers cèpes de l'année ont fait leur apparition dans les bois de plaines béarnais, mettant fin à une série de printemps boudeurs et laborieux où les mauvaises conditions climatiques avaient toute leur part. Au cours des jours suivants les cèpes d'été ont continué à sortir à l'unité et seule la vague de chaleur et le temps très sec survenus en dernière décade de mai ont eu raison de ces belles dispositions, les bolets étant contraints de se mettre en... [Lire la suite]
16 juillet 2020

Morilles distantes...

Adishatz, C'est un premier semestre à nul autre pareil qui vient de s'achever et comme on aimerait qu'il n'ait pas de descendance. Pour nous, mycophiles et simples quêteurs d'omelette, presque toujours adeptes de sorties aussi discrètes que solitaires ou en comités plus que restreints, de préférence aux antipodes de toute habitation et promiscuité ordinaire, la mesure de confinement total compréhensible partout ailleurs, apparaissait d'autant plus absurde et discutable que pour beaucoup elle rendait totalement impossible notre... [Lire la suite]
20 mai 2020

Lo Heurèr

  (Heurèr qu'ei un arriu sauvatge, afluent deu gave d'Auloron, qui cola en ua vath embarrada e virada, entre Orion e Atòs-Aspís. Camparòus, trueitas (be i a pausa), e patrimòni naturau (flòra notadament), qu'ei l'un deus endrets màgers de la mea existéncia on aimi de longainejar e dont tirèi bèras pausas d'alegria e bohadas d'esmav natre.)   A la hauta d'Orion qu'esguita lo Heurèr,Escorrilhòt prement de cebars bajolat,E per cherlits d'ausèths a tot doç ajolat,De la hauta d'Orion que sauta lo néné.   Pregonds... [Lire la suite]
08 mars 2020

Lo collègi

Lo collègi Qu'èra au començament de setème de 1982. Mei d'un an avè, Francés Mitterand qu'èra estat eslejut president de la Republica e los mens grans que vivèn dens l'esperança. Entà jo tanben, grans vira-plecs que s'auburavan. Suu planèr de Mosqueròs, entre la Salina e la sala de las hèstas, tres bastiments que's quilhavan en suspart d'ua bèra cort embetumada destermiada per tascats on avèn plantat tropets de bedoths e de pins. Atau que's senhalava de luenh lo collègi Felix Pécaut de Salias tau com l'èi coneishut. Tot matin lo... [Lire la suite]
14 janvier 2020

la saison 2019 des champignons

Difficile de deviser plaisamment champignons et plaisirs de la cueillette dans un monde aux abois, où tout brûle et tout se noie. Et, après une décennie qui nous aura souvent portés aux faîtes de l'extase, en 2019 le rideau vient de retomber lourdement sur cette idée que si le réchauffement climatique sied à quelques espèces thermophiles dans une certaine mesure, à commencer par les cèpes, il pourrait aussi à terme sonner le désespoir de notre loisir et passion favoris. Ce même réchauffement climatique dont tous les chiffres... [Lire la suite]

05 janvier 2020

Le temps de l'année 2019 à Salies de Béarn

    De tous les combats en cours, la crise climatique majeure est le seul que l'humanité ne peut se permettre de perdre. Car il en va de sa survie. Après les inondations de juin 2018, Salies de Béarn a goûté en 2019 un répit tout relatif car la séquence de tempêtes et de pluies diluviennes incessantes qui a sévi de la Toussaint au 23 décembre a été d'une intensité sans précédent. Chacun se rend bien compte que le climat devient de plus en plus "agressif", ici comme ailleurs, et il est des jours où on se dit que mettre le... [Lire la suite]
19 décembre 2019

Capdan

Un gat que m'arribè au bèth esguit de l'an,Qu'avè per sol apric lo son bèth pelam ros,Chicòt de blanc au còth, l'espiar qu'èra tan doç,Un gat que m'arribè que l'aperèi Capdan. Qu'èri pujat a casa de vesità'm lo pair,Que'u vedoi suu murret au baishat de l'autò,Los sons nhaulets crentós que'm dèn lo truc au còr,Que'm gahèi a parlà'u, que'u hasoi : "Minon çà-i !" L'aujami que premè, que'm barejava autorn,Cap e cap suu camin a'ns espiar un pausòt,Totun que s'aborrí shens gahar lo cutorn. Just quan Grat lo vesin partiva entau... [Lire la suite]
08 décembre 2019

saison des cèpes 2019 : retraite au bain marri

Adishatz, J'écris souvent des champignons, et plus particulièrement des cèpes, à la croisée des chemins entre la connaissance et la passion. Et si la seconde est intacte, la première reste à consolider. Les jours qui ont suivi mon précédent article n'ont marqué aucune inflexion significative dans la marche de la saison, les cèpes thermophiles continuant à se montrer en petites troupes et de façon très localisée. Seule la journée du 25 octobre rompt l'atonie ambiante en donnant à voir les tout premiers bouchons de Marterouëts de... [Lire la suite]
21 octobre 2019

Cèpes 2019 : un début d'automne au compte-gouttes...

Adishatz, Voilà bien trois semaines que je retarde le moment où je m'adresserais de nouveau à vous. Et j'en profite pour remercier toutes les personnes qui restent fidèles à mes publications dans les années fastueuses comme dans l'indigence présente. Bien que je ne manque jamais de matière pour alimenter mes réflexions il faut bien convenir qu'en cette année 2019 finissante les bois béarnais et sud gascons, à quelques exceptions près font tout leur possible pour décourager les passions. Septembre s'en est allé sans un cèpe dans... [Lire la suite]