14 janvier 2020

la saison 2019 des champignons

Difficile de deviser plaisamment champignons et plaisirs de la cueillette dans un monde aux abois, où tout brûle et tout se noie. Et, après une décennie qui nous aura souvent portés aux faîtes de l'extase, en 2019 le rideau vient de retomber lourdement sur cette idée que si le réchauffement climatique sied à quelques espèces thermophiles dans une certaine mesure, à commencer par les cèpes, il pourrait aussi à terme sonner le désespoir de notre loisir et passion favoris. Ce même réchauffement climatique dont tous les chiffres... [Lire la suite]

05 janvier 2020

Le temps de l'année 2019 à Salies de Béarn

    De tous les combats en cours, la crise climatique majeure est le seul que l'humanité ne peut se permettre de perdre. Car il en va de sa survie. Après les inondations de juin 2018, Salies de Béarn a goûté en 2019 un répit tout relatif car la séquence de tempêtes et de pluies diluviennes incessantes qui a sévi de la Toussaint au 23 décembre a été d'une intensité sans précédent. Chacun se rend bien compte que le climat devient de plus en plus "agressif", ici comme ailleurs, et il est des jours où on se dit que mettre le... [Lire la suite]
19 décembre 2019

Capdan

Un gat que m'arribè au bèth esguit de l'an,Qu'avè per sol apric lo son bèth pelam ros,Chicòt de blanc au còth, l'espiar qu'èra tan doç,Un gat que m'arribè que l'aperèi Capdan. Qu'èri pujat a casa de vesità'm lo pair,Que'u vedoi suu murret au baishat de l'autò,Los sons nhaulets crentós que'm dèn lo truc au còr,Que'm gahèi a parlà'u, que'u hasoi : "Minon çà-i !" L'aujami que premè, que'm barejava autorn,Cap e cap suu camin a'ns espiar un pausòt,Totun que s'aborrí shens gahar lo cutorn. Just quan Grat lo vesin partiva entau... [Lire la suite]
08 décembre 2019

saison des cèpes 2019 : retraite au bain marri

Adishatz, J'écris souvent des champignons, et plus particulièrement des cèpes, à la croisée des chemins entre la connaissance et la passion. Et si la seconde est intacte, la première reste à consolider. Les jours qui ont suivi mon précédent article n'ont marqué aucune inflexion significative dans la marche de la saison, les cèpes thermophiles continuant à se montrer en petites troupes et de façon très localisée. Seule la journée du 25 octobre rompt l'atonie ambiante en donnant à voir les tout premiers bouchons de Marterouëts de... [Lire la suite]
21 octobre 2019

Cèpes 2019 : un début d'automne au compte-gouttes...

Adishatz, Voilà bien trois semaines que je retarde le moment où je m'adresserais de nouveau à vous. Et j'en profite pour remercier toutes les personnes qui restent fidèles à mes publications dans les années fastueuses comme dans l'indigence présente. Bien que je ne manque jamais de matière pour alimenter mes réflexions il faut bien convenir qu'en cette année 2019 finissante les bois béarnais et sud gascons, à quelques exceptions près font tout leur possible pour décourager les passions. Septembre s'en est allé sans un cèpe dans... [Lire la suite]
13 septembre 2019

Cèpes 2019 : un été à la fortune du chaud...

Adishatz, Difficile de parler champignons devant un monde qui prend feu au fur et à mesure qu'il gravit les marches de l'enfer. L'été que nous laissons derrière nous ne laisse guère de doutes sur le fait que nous avancions à grand pas vers l'horreur climatique et je suis presque un peu gêné de vous relater les derniers mois de notre saison fongique dans ces conditions. Curieusement l'ouest du Béarn n'a été affecté que très temporairement et à la marge par les deux vagues de chaleurs monstrueuses qui ont fait voler en éclat le... [Lire la suite]

02 août 2019

L'esgòrra / La crise d'angoisse

L'esgòrra   Aus mens pairs, atucats tròp de d'òra peu mauhat...   Dab lo vent d'Òssagòrra qui horva peus contravents, aqueth mes de julh a las darrèras que'm hè càder dens las òras esvarjablas deu mes de julh de 2010 qui desarriguèn paginas de las mei bèras au libe gran de la familhòta. E peu purmèr còp despuish aquera hèita que'm tròbi lo coratge de calamejar. 27 de julh de 2010, l'ua òra trenta e tres deu vrèspe : - Dauna, e m'entenetz ? Se m'entenetz, Dauna ? ce demanda lo joen bombèr dab la votz morta. Que... [Lire la suite]
Posté par cristau à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juillet 2019

Cèpes d'antan : La saison des cèpes 1986

Adishatz, Alors que le mois de juillet nous invite à garder le frais, cette mise au repos fournit un merveilleux prétexte à évoquer les saisons des cèpes d'antan, des faméliques aux intarissables, revisitées à la lumière d'une expérience construite. Pour étrenner cette chronique je me propose de vous amener en 1986, un millésime d'anthologie pour les amateurs de cèpes. Nous sommes mi-mai 1986, votre narrateur a 15 ans. Cette année se situe au coeur de la période la plus froide de la fin du 20° siècle. Quelques mois en amont le... [Lire la suite]
Posté par cristau à 23:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 juillet 2019

Cèpes 2019 : Heureux si comme un écureuil...

Adishatz, Heureux si comme un écureuil tu as fait quelques réserves... Si vous avez aimé le printemps 2018 des cèpes en Sud-Aquitaine, vous allez adorer ma narration du millésime 2019. Pourtant, à la fin du mois de mars, tous les espoirs étaient permis. La deuxième partie du mois de février avait été très ensoleillée et remarquablement douce, sur cette lancée, mars s'était avéré plutôt sec et la chaleur s'était invitée en dernière décade. Dans ces conditions je n'excluais pas de voir poindre les tout premiers cèpes d'été vers la... [Lire la suite]
12 juin 2019

Morilles 2019 en Béarn des Arribères, une saison sauvée des eaux...

Adishatz, Des berges totalement décapées, dévastées et retaillées, des arbres de tout gabarit arrachés et emportés sur des centaines de mètres puis plaqués pêle mêle contre leurs congénères miraculeusement restés debout, des tonnes de sable, de graviers et de galets soulevés par l'onde en furie et déposés au beau milieu des meilleures places, c'est peu dire que j'ai longtemps redouté le pire en découvrant le spectacle de ma ripisylve dans les premiers jours de mars. Comment le mycélium des morilles avait-il pu survivre à un tel... [Lire la suite]