28 décembre 2012

La sale guerre de l'Iphone...

La guerre économique est la plus insidieuse mais elle est aussi la plus abominable et la plus meurtrière des guerres qui ravagent notre planète et accusent le ressentiment de l'humanité toute entière. Parce que si vous et moi lisions dans leurs yeux toute la souffrance des petits chinois ou malaisiens exploités, tout le désespoir des mères africaines tenant leurs gosses décharnés à bout de bras, ou encore, si nous apercevions le dernier regard du sans abri mourant de froid, comme nos aïeux emportaient avec eux celui de l'ennemi qu'ils... [Lire la suite]

27 décembre 2012

Essai de projection pour la saison des cèpes 2013 : vers une année de misère ?

Adishatz a tots/ Bonsoir à tous, La présente saison vient à peine de délivrer son verdict que déjà une nouvelle, détourne et capte subrepticement l'attention de tout passionné de cèpes, chacun s'inquiétant d'ores et déjà de la teneur de l'exercice 2013. S'il est quasiment impossible de prédire avec une marge d'erreur minime l'intensité d'une saison, sa chronologie et la quantité totale de bolets que celle-ci délivrera, la nature soumet à qui la respecte et ne rechignera pas à la sonder, de précieux... [Lire la suite]
Posté par cristau à 20:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 décembre 2012

2012, radioscopie d'une saison tronquée ?

  Une piètre saison des espèces hivernales : Le déficit hydrique de 2011, malgré un décembre plus arrosé, puis la grande vague de froid de fin-janvier et surtout de la première quinzaine de février 2012, la douceur des fêtes de fin d'année et des premières semaines n'y ayant manifestement rien changé, l'hiver fut bien ingrat envers ses espèces inféodées, les pézizes veinées et autres oreilles de Judas, venues en troupes moins nombreuses, plus tardivement (à partir de mi-janvier), avant d'être stoppées par le gel en pleine... [Lire la suite]
24 décembre 2012

Nadaus perduts/ Noëls perdus

Que'm pòrti lo dòu deus Nadaus d'un còp èra, deus Nadaus de gai e d'empara autorn de la taula de corau, premuts los uns contra es autes, a la calor deu huec qui espurnava en lecant lo cremalh. Nadaus esterrassats de simplicitat e d'autenticitat, on los màgers presents èran ua lutzòta au cap deu camin e lo prètz d'aqueras estonas espartidas dab los qui aimam mei. Los Nadaus de uei, malaviats peu mercantilisme, l'atirada deu materialisme e las enlusidas deu numeric sus las masèras de tota espiritualitat, qu'afrontan la quita idea qui'm... [Lire la suite]
Posté par cristau à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 décembre 2012

Le temps de l'année 2012 à Salies de Béarn (synthèse)

  Du 1er au 9 janvier : Dans la continuité du temps qui prédominait fin-décembre, les neufs premiers jours de 2012 furent caractérisés par une succession de perturbations atlantiques modérées, générant 53 mm de pluie et accompagnée d'une douceur appréciable, les minimales oscillant entre 2° le 9 et 7° les 1er et 8 janvier. Après un pic de douceur à 17 degrés le jour de l'an les maximales se tassent progressivement au-dessus de 10°. Du 10 au 18 janvier : La deuxième décade de janvier fut nettement plus sèche mais pas toujours... [Lire la suite]
22 décembre 2012

Bonas hèstas !/ Bonnes fêtes !

E podossen aqueras passadas de crisi e de péisher cortas, obrar las consciéncias convençudas e enlusidas peu materialisme descabestrat. L'amor qui portam aus tanhents no's saberé briga redemir, ni pagerar a l'auna deus euros qui'ns clacam en presents entà Nadau... La preséncia, lo temps consacrat, l'escambi, l'atencion e l'empara qui avem tà l'aute que son, e de quant, mei de créder que totas las auherendas de la tèrra... Bonas hèstas de fin d'annada a tots hens la comunion e la fraternitat ! Puissent ces temps de crise et de... [Lire la suite]
Posté par cristau à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 décembre 2012

Des mousserons de printemps pour Noël 2012...

        Des mousserons pour Noël...   Etait-ce le soleil radieux, le ciel azur où voguaient de rares vaisseaux blancs en langue de chat, ou encore ce souffle délicieux qui flattait mon visage et caressait mes cheveux ? À l'ouverture des volets, un élan printanier squattait les premières heures de ce dimanche 16 décembre 2012.   Ayant depuis longtemps abdiqué tout espoir de cueillette, en début d'après-midi je me lançai dans une de mes marches sportives hivernales, dont l'objectif, outre... [Lire la suite]
09 décembre 2012

La legenda deu hau 47...

    Qu'èra per l'autonada de 1556. En un bordalat estremviat deu vilatge d'Ardiòs, Pèir de Candalòt que's hasè anar un endretòt on las tirava totas dab las soas paucas cardinas, lo son drin de poralha e los sons cambotets entà har víver la molhèr e las quate hilhas hens ua bòrda miei desanada. Un vrèspe, qu'avó l'idea de campolejar au tropet de bèstias qui acabavan las estivadas en la seuva d'Issauç. Quan avó hèit, lo noste òmi que devarè los candaus de Barlanha peu Cornau. Au desboc de l'arrec de Comassa, bocafina... [Lire la suite]
26 novembre 2012

Des véritables raisons pour lesquelles l'humanité grandit plus vite qu'avant...

On nous dit que nous grandissons parce que nous ne nous baissons plus comme nos aînés pour travailler la terre et que nous passons davantage de temps alités. On se garde bien de nous dire que depuis que la plupart d'entre nous ne se baissent plus pour travailler la terre, d'autres l'ont inondée de produits aux effets secondaires pas toujours identifiés, pour forcer son rendement, et aussi qu'on a gavé d'hormones de croissance les animaux qui constituent notre alimentation. Et surtout, n'attendez pas qu'on vous dise... [Lire la suite]
26 novembre 2012

De ce pourquoi la société française a construit le nid de son malheur...

Dieu est mort sous les pavés de mai 68 et il nous est apparu plus confortable de trousser la morale dans nos mouchoirs de poche. Tour à tour, les idéologies et les projections collectives se sont amuies devant la séduction de l'individualisme avant que de se fracasser sur le mur des réalités, de l'intempérance et de l'insatisfaction chroniques. Bientôt, il a été demandé à l'école de la République de se borner à formater la jeunesse en simple rouage, en boulon d'un mécanisme économique aberrant qui l'écrase et la broie du poids de... [Lire la suite]