15 avril 2012

La fureur de vivre...

À l'image de ces golmottes, amanita vinosa, qui semblaient littéralement se pousser les unes les autres dans leur impatience à sourdre de terre, hier, samedi 14 avril 2012, près d'un chêne, dans une friche de l'Entre-deux-Gaves, un vent d'optimisme ne saurait tarder à souffler sur le microcosme des adorateurs du cèpe, dont elles sont une espèce contemporaine. C'est qu'après la grande vague de froid de février, et dans le contexte d'un stress hydrique persistant depuis le début de l'année 2011, facteurs climatiques... [Lire la suite]
Posté par cristau à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 avril 2012

La vague de froid d'avril 1986

Si de par sa précocité et sa rigueur, l'hiver 1985-1986 est resté gravé dans les registres des climatologues et la mémoire de certains anciens comme l'un des plus grands du 20° siècle, le poids des années écoulées depuis lors et l'absence relative de phénomènes climatiques marquants, ont progressivement déféré aux oubliettes l'époustouflant mois d'avril de ce même hiver dont il est bel et bien l'apothéose. De fait, après la forte vague de froid qui s'était progressivement étendue à toute la France dans la première quinzaine de... [Lire la suite]
Posté par cristau à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 avril 2012

L'élève extraterrestre...

Lundi 26 mars, vers 17h20, je faisais cours à Oloron, portes ouvertes car il faisait très chaud dans les salles. Quand, dans le couloir, je vis se profiler un jeune, apparemment connu des garçons de terminale car son apparition leur arracha un sourire entendu. - E qui ei aqueste (et qui est celui-ci), fis-je à l'assistance visiblement interloquée et amusée ? Me disant "adiu", l'inconnu entra et vint s'asseoir près des garçons. Comprenant instantanément qu'il s'agissait de quelque bonne blague, me... [Lire la suite]
Posté par cristau à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 mars 2012

Le crépuscule de l'"Aquae Tania"

Un jour prochain, la pluie ne reviendra plus lever nos champs et reverdir nos coteaux boisés. Dans une odeur pestilentielle et le vol noir des mouches, les arêtes des poissons sècheront au soleil entre les galets des gaves et dans le lit poussiéreux des cours d'eau asséchés. Les animaux mourront de soif, un à un, les arbres mutilés dépériront et toute forme de vie cessera dans cette "Aquae Tania", jadis pays des eaux. Alors, assis sur le cadavre d'un monde dévasté, au crépuscule, les derniers survivants s'apercevront enfin... [Lire la suite]
28 février 2012

Que reste-t-il des giboulées d'antan ?

Ce mardi 28 février 2012, comme le soleil s'éveille sur mes coteaux saupoudrés de blanc de l'hiver finissant, regard et pensées plongeant dans le fond brumeux qui écorne le bleu du ciel à l'horizon, j'exhume avec nostalgie et inquiétude le climat relativement "harmonieux", "obligé" et "bienveillant" qui berça mon enfance. Si j'use de guillemets et de précautions, c'est que je tiens à faire toute sa part à la sacralisation d'un passé climatique revisité et irrépressiblement idéalisé. Il n'est pas, y... [Lire la suite]
25 février 2012

Petit essai de projection mycologique pour l'année 2012 (au 25 février)

Après nous avoir longtemps fait redouter le pire et désespérer, l'hiver 2011-2012 a fini par rompre avec l'indolence trompeuse de ses premières semaines. Après un refroidissement par palier dans la dernière décade de janvier, une vague de froid exceptionnelle a sévi en Béarn comme en France et dans le reste de l'Europe entre le 1er et le 13 février. Sur la période du 30 janvier au 23 février j'ai dénombré 25 gelées dont 13 inférieures ou égales à -5 degrés, 4 gelées inférieures à -10 degrés dont -12 les 8 et 12 février 2012 ainsi que... [Lire la suite]
Posté par cristau à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 janvier 2012

Pourquoi malgré tout, nul n'effacera Mai 1968...

De plus en plus de collègues, notamment ceux marqués plus à gauche encore que moi, se rallient à ma position que finalement mai 68 fut l'année zéro du chaos en France et que dans beaucoup de métiers, dans notre vie de tous les jours, nous nous heurtons tous de plus en plus aux dysfonctionnements et difficultés inextricables, exténuantes et à bien des égards insurmontables que cette destructuration sociale, familiale et ce renversement de valeurs ont générés et qu'une fuite en avant dans les expérimentations fumeuses et hasardeuses,... [Lire la suite]
22 janvier 2012

Une grande victoire pour la liberté, la petite paysannerie, la biodiversité et le citoyen...

Communiqué de Kokopelli du 19 janvier 2012 L’avocat général chargé du dossier Kokopelli devant la Cour de Justice de l’Union Européenne a donné aujourd’hui lecture publique de ses conclusions. Nous avons la joie d’annoncer qu’elles nous donnent entièrement raison ! En effet, le magistrat conclut à l’invalidité de l’interdiction de commercialiser des semences d’une variété non inscrite au catalogue officiel, et ce aux motifs que cette interdiction, portée par la législation Européenne aussi bien que par la réglementation Française,... [Lire la suite]
22 janvier 2012

Le rouge-gorge du hangar de Pairòt...

Il y a une dizaine d'années, près du vieux hangar de Pairòt, je m'étais lié d'amitié avec un rouge-gorge. Au commencement était un chant mélodieux sur une poutre du hangar ou les branches basses du lilas... Gonflant ses plumes, il me fixait et me scrutait de ses yeux de jais si doucereux et inquiets. Lui répondant en douceur, je sifflotais pour apaiser ses dernières craintes et grattais la terre que recouvraient les feuilles déchues du dernier automne. alors, d'un battement d'ailes, l'oiseau se posait au sol et venait picorer la... [Lire la suite]
Posté par cristau à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 janvier 2012

"L'amour dure trois ans..."

J'ai vu la main de mon grand-père tenir tremblante et glacée celle de ma grand-mère à l'heure du grand départ. J'ai vu mon père et ma mère se soutenir indéfectiblement à travers toutes les épreuves de l'existence... Alors, que la science affecte ses crédits et canalise plutôt ses intelligences à réduire l'impact de l'homme sur son environnement, qu'elle nous dise donc comment nous pourrions mieux vivre à bientôt 9 milliards d'êtres humains sur cette planète fragile et étriquée, au lieu d'abuser de notre temps et de notre argent à... [Lire la suite]
Posté par cristau à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,