23 mars 2013

Et si les morilles n'étaient pas tellement dans notre assiette ?

  ... 23 mars 2013... Cela fait plus d'un mois que les jonquilles et les érythrones ont fleuri, les taillis blanchis de prunelliers ébruitent les amours ailées et le vol printanier des hirondelles fend l'azur des beaux jours revenus. Dans ce contexte à priori très favorable, après un hiver très pluvieux, long, mais peu froid, après surtout un gros apport d'eau et d'azote délivrés par la fonte des neiges du mercredi 13 mars, nous sommes nombreux à scruter avec anxiété les berges de nos morillères dans... [Lire la suite]
Posté par cristau à 11:54 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 mars 2013

Comment les médias habillent les prévisions météo pour l'été...

La météo, le temps qu'il fait, mais surtout les prévisions météorologiques telles qu'elles sont relayées et appréhendées par le (télé)spectateur, l'auditeur, le lecteur, loin de se borner à n'être qu'un information bénigne, constituent, trop peu le savent, un enjeu économique primordial pour les professionnels du tourisme qui voient dans les millions de récepteurs que nous sommes, des consommateurs potentiels qu'il convient de séduire, si besoin en usant de mensonges petits et grands, à caractère de manipulation... Il s'agit ni plus... [Lire la suite]
28 février 2013

Essai de projection fongique au 28 février 2013 : vers une piètre saison des cèpes...

Adishatz a tots/ Bonsoir à tous, Une nouvelle saison de cèpes intrigue déjà en sous-sol qui inquiète nos méninges, au soir de cet hiver nombreux sont les passionnés brûlant de savoir quelle sera la teneur de l'exercice 2013. S'il est quasiment impossible de prédire avec précision l'intensité d'une saison, sa chronologie et la quantité totale de bolets que celle-ci délivrera, la nature soumet à ses observateurs perspicaces et assidus, de précieux signaux autorisant à en dégager les tendances lourdes. Ma méthode, loin... [Lire la suite]
22 février 2013

Le mousseron, ce petit "bonhomme de chemins"...

Février indolent a égayé de ses premières jonquilles et primevères les parcs et les bois clairs. Là, de leur rose gracile les érythrones détonnent sur la jonchée du dernier automne et le concert des oiseaux enfle dans les taillis où blanchissent les prunelliers. La nature en éveil ébranle son ballet et dans quelques semaines le chercheur de champignons initiera avec morilles et mousserons un nouveau chapître de son livre. Si la quête des premières, notamment "blondes" et "grises", presque toujours le long des cours d'eau peuplés de... [Lire la suite]
10 février 2013

Le fabuleux hiver des mousserons...

Faut-il y voir la signature des pluies diluviennes et des giboulées de grésil entrecoupées de gelées blanches qui assortissent la basse-saison depuis le mois de novembre et font peut-être qu'ils se croient en avril, mes verts coteaux de l'Entre-deux-gaves traversent un hiver exceptionnel dû au réveil inespéré d'un de nos joyaux de la fonge, le mousseron de printemps, calocybe gambosa. En effet, alors qu'une autre pousse sporadique m'a été rapportée courant-janvier dans l'Entre-deux-Gaves, la petite... [Lire la suite]
09 février 2013

"Sale INTELLO !"

Il y a peu, un parmi mes derniers élèves sérieux leva le doigt pour participer en cours. À peine eut-il fini de produire sa phrase, qu'une insolente l'apostropha violemment en ces termes ciselés : "Sale intello !" emportant les ricanements des comparses. Quoi que certains riront également de ces gamineries, personnellement j'y lis la signature d'une société en voie de dissolution morale où les individus croient de plus en plus qu'il leur suffira de se vautrer et de croupir dans leur état de nature et... [Lire la suite]

02 février 2013

Essai de projection fongique pour la saison des cèpes 2013, actualisé au 31 janvier 2013...

Adishatz a tots/ Bonsoir à tous, Une nouvelle saison de cèpes point déjà à l'horizon de tout passionné, et beaucoup d'entre nous rongent leur frein, se demandant quelle sera la teneur de l'exercice 2013. S'il est quasiment impossible de prédire avec une marge d'erreur minime l'intensité d'une saison, sa chronologie et la quantité totale de bolets que celle-ci délivrera, la nature soumet à qui la respecte et ne rechignera pas à la sonder, de précieux signaux permettant d'en dégager les tendances lourdes. Ma... [Lire la suite]
27 janvier 2013

Si l'amour rend-il aveugle ou simplement ferme-t-il les yeux ?

En ces temps de nomadisme institué où glissent tant de silhouettes effacées, dissimulées, interchangeables, âmes grisées presque sans nom, où croisent tant de gens sans horizon où accoster, sans passé où jeter l'ancre et sans aspérité où accrocher, le destin de Florence Cassez ne serait-il donc pas au fond l'illustration parfaite d'une époque à ce point superficielle, inconséquente et évaporée qu'on pourrait vivre avec un pédocriminel, serial killer, dépeçeur de vieilles dames enterrées dans sa propre cave et... [Lire la suite]
Posté par cristau à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 janvier 2013

"En toute impudeur et indécence" ou la défaite et la soumission de l'esprit français...

Nous sommes un pays de plus de 4 millions de chomeurs. Où tant de destins vascillent et de vies se brisent à la bise sous les ponts. Un pays où la seule augmentation notable sont les files d'attente chaque hiver devant les Restos du Coeur, quand tant d'autres survivent en collocation dans un taudis de 3 mètres carré loué 900 euros au mois à Paris. Devant cela, tout ce que le bon peuple trouve de plus urgent à faire c'est descendre dans la rue revendiquer bruyamment sa sexualité en toute impudeur et... [Lire la suite]
26 janvier 2013

Ce que le concept de village artificiel pour vieux-riches dit de notre époque...

Parcourant ce matin les gros tîtres de la presse locale, mon attention se fixa sur un publiportage en forme d'article sur le thème d'un village sénior en projection dans le département. Où le rutilant le disputait au ficelé, un village artificiel de villas pour vieux aisés, sourdant comme champignons de terres agricoles et nourricières basculées, avec terrasses couvertes, jardins privatifs. Avec gardien-jardinier et système de vidéo-sruveillance, tout s'annonçait radieux, tout irait pour le mieux dans le meilleur... [Lire la suite]