27 août 2014

Cèpes 2014 : Plus que jamais, le sort de la saison repose sur septembre...

Adishatz, Le mois d'août finissant a revêtu les cieux de ce grand bleu profond qui nous prévient que l'été est sur le départ et que nous sommes rendus aux portes de ce grand mois de septembre où tout s'embrase ou dépérit. Contre toutes nos espérances folles, les semaines parcourues depuis la pousse appréciable de la première quinzaine de juillet n'ont opéré aucune modification, fût-ce à la marge, quant aux tendances isolées très tôt dans l'été. Après avoir déclenché la pousse en induisant un choc thermo-hydrique... [Lire la suite]

25 août 2014

Serada poesia a la Muda / Soirée poésie à la Mude...

  Dijaus 28 d'aost a 8 òras e miejas deu ser a la Muda de Salias, ua serada poetica en biarnés que v'ei aparada. Que poderatz escotar uns deus mens sonets qui i seràn cantats o dits. Siatz tots los planvienuts e que serà un bèth parat de ns'encontrar. Entà'u plaser donc de vos véder... Jeudi 28 août à 20h30, à la Mude de Salies de Béarn, une soirée poétique en béarnais vous est proposée. Vous pourrez y écouter quelques uns de mes sonnets qui seront chantés ou déclamés. Soyez tous les bienvenus et ce sera une bonne... [Lire la suite]
20 août 2014

La periclada au Solanh - L'orage au Pic Soulaing...

Diluns 18 d'aost. A punta d'auba qu'aví aviat ua randonejada capvath las hias aurèstas e reddas qui pujan tau Pic Solanh peu bòsc Soriguèras, deus gaves d'Issauç estant. A las onze deu matin, au darrèr d'aver butat un pausòt en un malh, que'm trobèi au pè deu bòsc dab lo linçòu de nublas candolivas aus mens pés. Tot que's virava de plan en aqueth dia d'exploracion peus candaus d'Areta. Peu torn de l'ua òra e mieja deu vrèspe, qu'avèvi copat la crosta au som deu Soriguèras dab tota la... [Lire la suite]
02 août 2014

Cèpes 2014 : Juillet prend de la hauteur...

Bonjour à tous, La fatigue liée à un mal coriace qui ne me laissait aucun répit depuis près de trois mois, la lassitude générée par les petites luttes intestines et autres crasses mesquines qui broient les hommes et ravinent notre institution, presque toujours à l'insu du public, que l'on abuse et berce de zuaves paroles... Et pour finir, cette invraisemblable pousse de cèpes qui a rempli mes trois premières semaines de vacances. Me voici de retour après plusieurs mois d'abstinence. Si ne... [Lire la suite]
Posté par cristau à 15:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2014

Vacas sacradas e sacradas vacas/ Vaches sacrées et sacrées vaches

La nueit qu'espartiva las alas sus la seuva deus brums. Just s'avèvi tirat deu cròfe lo termòs de cafè entau camin, duas vacas que m'arribèn de cap sus la carriva... - E voletz un caferòt, ce las digoi ? - Dab gran plaser, ce responón... Si n'averés pas ua gota d'armanhac a barrejà-i ? Que manquèi estranglà-m, que'm bevoi lo cafè en un pip-pap, que sautèi hens l'autò e que halèi... ... La nuit déployait ses ailes sur la forêt des nues. À peine avais-je extrait du coffre le thermos de café pour la route, deux vaches vinrent... [Lire la suite]
Posté par cristau à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juin 2014

Plus de 100 000...

Longtemps j'ai pensé que ce serait vers la mi-juin, puis en première décade. Sous la pression de l'affluence constatée ces 15 derniers jours, j'ai encore revu mes prévisions à la hausse, en première semaine de juin, dans les tout premiers jours. Et finalement, votre ferveur a déjoué tous mes scénarios. Le 30 mai 2014 vers 19h, l'un ou l'une d'entre vous fut le 100 000ème visiteur de ce blog... 100 000, depuis le 15 septembre 2010, c'est un joli succès d'estime qui me conforte dans mon parti-pris, les mots, l'expression et les photos,... [Lire la suite]

24 avril 2014

Contre tous les pronostics les premiers cèpes 2014 s'invitent au banquet du mois d'avril...

Bonsoir à tous, Si la découverte du ou des premiers cèpes de l'année est toujours source d'émotion et de joie, ces sentiments ne peuvent qu'être exacerbés lorsque cet évènement procède de circonstances et de démarches où le hasard et la chance ont très peu à voir... Pour un véritable mycophile la saison des champignons dure chaque jour, toute la vie et la passion jamais ne cesse ni ne s'émousse. Même lorsque rien ne pousse, il y a toujours de nouveaux territoires à explorer, de nouvelles infos à glaner dans les... [Lire la suite]
23 avril 2014

2014 : un printemps des mousserons en sol mineur...

Bonsoir à tous, Alors que le mois d'avril sur le départ livre ses dernières morilles aux plus chanceux dans les ripisylves des vallées que l'ombre des frênes et la fraîcheur des ondes ont jusque là préservées des ardeurs du soleil, et que les premières amanites verruqueuses claironnent sur les orées l'arrivée prochaine des premiers cèpes de mai, nous avons de solides raisons de penser que Saint George 2014 n'égaiera pas nos tables de ces exquises omelettes aux mousserons qui faisaient jadis le lustre du 23 avril. De fait, la... [Lire la suite]
11 avril 2014

Morilles 2014 : Après la morte plaine les montagnes sèment des miettes de bonheur...

Bonjour à tous, Hormis quelques trouvailles isolées, souvent le fait de morilleurs assidus et expérimentés ou simplement heureux, la saison des morilles 2014, crucifiée par le pic de chaleur de lundi, semble d'ores et déjà vouée au rayon des annus horribilis, pour ce qui est des ripisylves de très basse altitude, tant la réalité se conforme aux scénarios les plus pessimistes que j'avais exposés ici-même. Beaucoup d'entre nous n'auront pas vu la moindre mitre en plaine cette année... Dans la sinistrose ambiante et entêtante,... [Lire la suite]
03 avril 2014

La magie de Noël...

C'était au temps où Noël illuminait encore l'horizon des simples mortels de toute sa portée symbolique. Où l'élection du frêle conifère qui égaierait de ses parures la douce parenthèse des fêtes motivait un transport familial parmi les bois environnants. Au temps où le nombre de Noëls des enfants envolés se comptait en autant de sapins grandissant dans le parc attenant. Un jour de décembre, un père de famille du piémont oloronnais entraina toute sa tribu à travers les sylves qui coiffent les Pyrénées voisines afin... [Lire la suite]