11 février 2017

Nancie de Camogrand (1914-2008), la mairbona/ Nancie Camougrand, la "bonne mère"...

Dus ordis que mieiparteishen l'umanitat, lo deus arquitectes e lo deus bastidors. Los purmèrs que son necèras entà saunejar, imaginar, esquissar, traçar e ajustar au miélher los plans de la societat avenidora. Per estar assabentada de las ideologias, de las lutas sociaus e politicas deu temps, Nancie de Camogrand, la mea ajòla, n'avó pas tròp léser de revassejar. Que passè sus tèrra purmèr tà bastir e tà balhar... Qu'èra vaduda Nancie Caumia a Senta Suzana en 1914, sola hilha au demiei d'un sarròt de gojats. En 1939, au sortit deu... [Lire la suite]
Posté par cristau à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 juillet 2013

Transhumances...

Le soleil en pluie d'or écrasait de ses rayons cet après-midi nonchalant de début juillet. Près du lavoir j'admirais le fût impeccable des grands chênes américains plantés par mon aïeul après-guerre. À travers le feuillage je percevais le flot des juilletistes transhumant. Alors je songeai à d'autres transhumances, au stress de Maman les soirs de grand départ, souvenirs de vies qui ne sont plus...
Posté par cristau à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 octobre 2012

La mort de Rosseta, la nosta canha.../ La mort de Roussette, notre chienne...

En tornant-me'n tà casa ièr vrèspe, quan vedoi Rosseta, la nosta canha valentòta, que las tirava totas entà tiéner sus las patas, que comprenoi de qu'arribava au cap deu camin. En repremint uns saumucs, que la bailinèi hòrt amistosament, que'u premoi las aurelhòtas enter las mans e que la potiquèi lo front freneticament. Puish que dèi lo torn de l'ostau entà barrar los contravents sus aqueth dia hastiau. Adara la prauba bèstia que'm seguiva en s'arrossegant e Pi'Tigro que l'esventava obsequiosament, shens jamei gausar enterpausà's,... [Lire la suite]
Posté par cristau à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 août 2012

N'ès pas mea - Tu n'es pas mienne

(a la nosta casa.../ à notre maison...)   N'ès pas mea b'at sèi jo... D'autes que't saunejèn, D'autes que t'aninèn, A bèths pos de sudor.   N'ès pas mea b'at vèi jo... Los mens que t'apitèn, Los mens que't floquèn, Au lhevam de l'amor.   Tu l'ala on viscoi, Lo casau qui m'abeuranhè, Emparat deu vent-ploi.   N'ès pas mea non n'at voi... Qu'ès l'endòst casalèr Peu sendèr de guingoi.   Tu n'es pas mienne je le sais bien... D'autres t'ont rêvée, D'autres t'ont bercée, À force de sueur.... [Lire la suite]
Posté par cristau à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 décembre 2011

Le temps des Noëls blancs

(Français/Occitan) Je me souviens des Noëls blancs de neige et de candeur, des premiers Noëls de mon enfance, quand au petit matin de l'existence, mon ciel était constellé de géants débonnaires. Dans la grande cuisine chez Mairòta, de hautes flammes pétillantes léchaient la crémaillère des grandes occasions. Mes aïeux avaient dressé la grande table, sorti la plus belle nappe, les plus beaux couverts. Dehors le vent poussait lancinant ses giboulées de grésil et de neige. Serrés autour de la table, petits et grands, cousins,... [Lire la suite]
Posté par cristau à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 octobre 2010

La cime des plus beaux chênes ne repousse jamais...

Hommage à ma Maman Joelle Contrèras, décédée subitement le 27 juillet 2010Maman, ma petite Maman ! De mes doux rêves d'enfant à mes ancrages d'adulte, j'avais tout projeté pour vous deux, Maman, sauf ce jour où j'aurais à t'écrire tout ce que ton départ précipité et brutal me priva de te dire. Mardi midi, en souffrance, le repas familial a refroidi sur la cuisinière, les couverts sont restés désespérément vides et notre table désolée, lorsque l'irréparable a surgi. Toi qui fus tellement pour nous et plus encore, tes enfants, Papa,... [Lire la suite]
Posté par cristau à 19:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 septembre 2010

Hommage à ma grand-mère, 2 ans plus tard...

    Entre deux pôles se distribue l'humanité, le pôle des architectes et celui des maçons. Aux premiers de rêver, d'imaginer, d'esquisser, de tracer et de tirer au mieux les plans de la société future. Aïeule, le temps t'a manqué pour rêver, tu n'es passée sur terre que pour bâtir et pour donner... Tu étais née Nancy Caumia de Sainte Suzanne en 1914, fille unique parmi tant de garçons. Avec Pépé vous vous étiez mariés en 1939 et depuis tu étais venue à Hautbernés partager la vie des Camougrand. Vous y eutes quatre... [Lire la suite]
Posté par cristau à 23:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 septembre 2010

"La gatòta deu plèish" La petite chatte de la haie

Il était une fois Caline, une petite chatte, abandonnée par sa maman, et miraculeusement découverte par ma soeur dans une haie parmi toute sa fratrie morte. Promptement adoptée par la maisonnée, elle fut nourrie au biberon par mon père et grandit normalement, choyée par tous. Hélas, aux rivages de 1 an et 1/2, d'inquiétants mamelons s'hérissèrent sous son abdomen, Caline était atteinte d'un cancer généralisé et cette nouvelle nous plongea tous dans une profonde tristesse. Mais notre mère, ne se résignant pas à la fatalité, s'en... [Lire la suite]
Posté par cristau à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,