La nueit qu'espartiva las alas sus la seuva deus brums. Just s'avèvi tirat deu cròfe lo termòs de cafè entau camin, duas vacas que m'arribèn de cap sus la carriva...

- E voletz un caferòt, ce las digoi ?

- Dab gran plaser, ce responón... Si n'averés pas ua gota d'armanhac a barrejà-i ?

Que manquèi estranglà-m, que'm bevoi lo cafè en un pip-pap, que sautèi hens l'autò e que halèi...

...

La nuit déployait ses ailes sur la forêt des nues. À peine avais-je extrait du coffre le thermos de café pour la route, deux vaches vinrent à ma rencontre sur le chemin...

- Vouez-vous un petit café, leur dis-je ?

- Avec grand plaisir, répondirent-elles... Tu n'aurais pas une goutte d'armagnac à y verser ?

Je manquai m'étouffer, j'avalai mon café en un clin d'œil, je sautai dans la voiture et je filai...