Tôt ou tard il nous en cuira de nous être tant employés à ringardiser et nous démarquer du passé et de cette précieuse sédimentation héritée de l'expérience humaine, celle des grands hommes autant que de simples mortels, qui nous ont devancés et qu'on appelle sagesse ou bon sens, transcrite dans nos coutumes et nos lois, imbus que nous sommes de nous-mêmes, sûrs de nos raisons, aveuglés de notre prétendue liberté et de notre suprématie technologique de pacotille, par l'élimination systématique et zélée de tous les repères structurants et parfois même des garde-fous qui jalonnaient nos chemins... Qu'il soit sociétal chez les bobos de la "gauche caviar" ou économique chez les affairistes de droite, au fond c'est bien le même ultra-libéralisme jouisseur, amoral et cupide qui draine la société française toute entière et mène notre monde à sa perte en jouant l'insurrection, l'émancipation et l'institution de l'individu contre sa société et l'intérêt général tout en affectant d'embrasser le sens de l'histoire qu'il vient d'étrangler...