Au stade où le pays est rendu de ce grand débat, le peu que j'en regarde m'autorise à déplorer que les médias français, tous plus ou moins suspects de partialité militante, mènent une campagne dégueulasse de sabotage de la controverse pourtant salutaire sur le "mariage pour tous" en ne montrant de ses détracteurs et opposants que les franges les plus homophobes et intégristes dans le discours le plus abominable, discriminant et caricatural qui soit. On voudrait nous faire croire que le camp des humanistes et du progrès serait à l'image de la société française très majoritairement favorable à ce qu'on nous tient comme avancée sociétale majeure, et qu'en face d'eux il n'y aurait qu'une minorité d'inadaptés sociaux, rétrogrades et intolérants. Cette propagande médiaticopolitique incessante m'est d'autant plus insupportable que je ne dois pas être le seul que la perspective de cette réforme au nom de l'égalité, alors que le pacs y suffisait déjà, ne parvient décidément pas à transporter de joie.

En outre, sur cette question du "mariage pour tous" comme sur tant d'autres, une société qui par paresse intellectuelle et volonté de ne jamais déplaire, ne sait plus dire non, qui déboulonne ses statues et se fait forte de brouiller ses repères et de rebattre ses cartes en permanence, une société où la sagesse et le raisonnable n'ont plus droit de cité, m'inquiète au plus haut point pour l'avenir de l'humanité...